Astuces pour empêcher les nœuds dans les extensions

Votre note ?

Le combat contre les nœuds dans les cheveux

 

Soigner des extensions de cheveux

Le réveil du matin, pour une femme aux cheveux longs avec des extensions débute par un rituel incontournable : s’occuper de sa chevelure. Les oreillers et les draps sont en contact permanent avec la tête, dont les mouvements répétés créent de l’électricité statique, combinée avec un effet ébouriffant. Le peigne, la brosse, ou même les doigts sont arrêtés dès leur premier passage, par une armée de nœuds formée on ne sait trop comment. La femme moderne est mieux équipée, grâce à des équipements conçus pour faciliter le coiffage matinal, ainsi qu’un outil pratique utilisé dans plusieurs domaines, Internet. Nous l’avons arpenté longuement pour vous aider à en finir avec les nœuds, sur le long terme.

 

Les nœuds, une affaire de tous les jours

 

Des vestiges archéologiques vieux de plusieurs dizaines de milliers d’années, comme les peignes en os ou en arêtes de poisson, démontrent que le combat contre les nœuds dans les cheveux ne date pas d’hier. Cependant, il est vrai qu’en 2017, le peigne est redevenu d’actualité, notamment à cause du succès rencontré par les extensions de cheveux. L’image de la féminité est aujourd’hui souvent exprimée avec une certaine longueur dans la chevelure. Quitte à se faire poser des rallonges capillaires venues d’un autre pays, la femme moderne européenne, qu’elle soit brune, rousse ou blonde, adopte des changements de coupe de cheveux au gré des modes. Bien entendu, cela passe irrémédiablement par le coiffeur, capable d’apporter des soins et des conseils indispensables, pour l’entretien des cheveux longs.

C’est en quelque sorte le revers de la médaille, car la longueur, indépendamment de la texture du cheveu et de son environnement naturel, amplifie le processus de formation des nœuds. Tous les magazines beauté pratiques s’attardent longuement sur les procédures à prendre avant de se coucher, ainsi que l’utilisation des doigts et d’un matériel adéquat pour le démêlage quotidien. On ne le précise qu’en fin de page, ou on omet juste l’information,  les cheveux en bonne santé et bien soignés sont moins sujets à développer des nœuds. Les cheveux secs, sales et « malades », sont plus facilement emmêlés, et plus difficile à dompter. La première étape, à entreprendre est donc de remettre sa chevelure en état et lui apporter les ingrédients nécessaires pour son hydratation et les substances qui lui sont indispensables pour se nourrir.

 

La tactique à aborder pour dire non aux nœuds

 

  1. Sélectionner un shampoing et un après-shampoing adaptés à la qualité de la chevelure.
  2. Miser sur des soins à base d’huiles essentielles ou végétales.
  3. User de masques et de produits hydratants.

Les cheveux ondulés, bouclés ou encore crépus nécessitent plus d’attention. Chaque type de cheveu a une fragilité particulière. Quoi qu’il en soit, le rituel du matin est le même pour toutes, quand il s’agit de défaire les nœuds formés. Toutes les blogueuses et conseillères préconisent de commencer avec les doigts, avant de passer avec un peigne avec des dents très espacées. La manœuvre débute doucement, sur une mèche, à partir des pointes pour remonter petit à petit vers les racines. Le calme est de mise, pour ne pas s’emporter et recourir à la solution radicale : la coupe. Prendre des précautions en amont facilitera cette tâche chronophage qui se réalise au réveil. C’est-à-dire, avant d’aller dormir, les cheveux sont préparés pour passer une bonne nuit. Réduire les frottements avec un bonnet ou un oreiller en soie, tout en les disciplinant à l’aide d’un tressage en natte ou d’un chignon approprié.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *