Les couleurs dans le design

Votre note ?

Jouer des couleurs, des motifs, des textures, set une des parties les plus passionnantes de la décoration.

Prenez votre temps pour comprendre comment la couleur agit dans votre maison. Par la couleur, vous pouvez exprimer votre personnalité et rendre votre intérieur unique, parce que personnel. Les produits que vous utiliserez sont fabriqués industriellement, en grandes quantités, que ce soient des peintures, des moquettes ou des papiers, mais la façon dont vous les assemblerez créera des pièces à caractère particulier, et un intérieur complètement différent de tous les autres.

A notre époque de standardisation les couleurs chez vous sont particulièrement appréciables. Malheureusement, nombreux sont ceux qui accordent trop d’importance au choix des couleurs, ce qui leur gâche tout le plaisir de choisir le mobilier et la décoration. Le résultat est qu’ils manquent de confiance en eux-mêmes. Le mobilier et la décoration d’un intérieur coûtent cher, peu nombreux sont donc ceux qui peuvent se permettre de faire des erreurs. Le secret consiste à acquérir le plus d’expérience possible, avant de vous décider pour un achat. Autrement dit, il faut que vous vous  fassiez l’œil.

Commencez par observer les autres intérieurs et voyez ce que vous y aimez. Étudiez soigneusement les intérieurs reproduits dans les magazines spécialisés ou dans des publicités; observez d’un œil critique les décors que vous voyez à la télévision; observez aussi les vitrines et les ensembles présentés dans les vitrines des magasins. Tout cela vous offre la chance inespérée de constater sur pièces  quel effet font ensemble des couleurs et des motifs. Vous pourrez en profiter pour acquérir de l’expérience, ce qui vous donnera plus confiance en vous, avant de vous lancer dans les dépenses. De plus, cela peut vous éviter des erreurs coûteuses. Souvenez-vous que c’est ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas, qui est important et non pas ce qu’il y a chez vos voisins, ou ce qui est de la dernière mode.

C’est votre maison, et il n’y a pas une manière juste et une manière fausse de choisir des couleurs ou des décors.

Un intérieur réussi est celui dans lequel vous vous sentez à l’aise, parce qu’il correspond à votre personnalité.

LA ROUE DES COULEURS

Comme point de départ, vous pouvez choisir ce que l’on appelle la roue des couleurs. Elle représente les couleurs du spectre, ou de l’arc-en-ciel, disposées de façon circulaire. Ce simple dessin peut être utilisé pour illustrer les principales relations entre les couleurs. La compréhension de ces relations est particulièrement utile pour choisir des meubles, des papiers, des peintures, ou d’autres matériaux. Les trois couleurs primaires apparaissent dans la partie centrale de la roue : le rouge, le bleu et le jaune. Entre deux couleurs primaires, se trouvent les couleurs secondaires, obtenues en mélangeant deux couleurs primaires : ainsi le vert, qui se trouve entre le bleu et le jaune, est obtenu par la superposition de ces deux couleurs.

Le violet, obtenu par la superposition du rouge et du bleu, se trouve entre ces deux couleurs sur la roue. Évidemment, ceci n’est qu’un dessin, volontairement simplifié. Quand on tourne autour de la roue, le nombre des différentes couleurs qui peuvent apparaître est en fait presque infini, puisqu’il dépend du dosage des couleurs primaires. Sur la couronne de la roue, on voit le bleu-violet, qui touche le bleu primaire et dans le mélange duquel le bleu est dominant. Mais on peut imaginer un  violet-bleu, dans le mélange duquel le rouge serait prédominant. Dans l’utilisation de ce diagramme des couleurs, vous pouvez appliquer différents principes pour vous aider dans la sélection des couleurs qui décoreront votre intérieur.

HARMONIE DES COULEURS ET NUANCES

Le premier principe à appliquer est celui de l’harmonie des couleurs. Les couleurs qui s’harmonisent qui vont bien ensemble se trouvent les unes à côté des autres sur la roue. En général, s’harmonisent les couleurs qui ont en commun un même élément de base. Ainsi le bleu est un élément de base des différentes nuances de vert et de violet; c’est cet élément de base qui donne le sentiment d’une harmonie quand ces couleurs sont placées les unes à côté des autres. Il en va, bien sûr, de même avec les cou-leurs qui contiennent du jaune primaire, elles se trouvent de chaque côté du jaune sur la roue. On peut encore répéter la même chose pour ce qui concerne le rouge et les couleurs qui en contiennent. On doit répéter que la roue simplifie énormément les complexités des couleurs. En particulier, elle ne tient pas compte d’un élément très important, celui des nuances. Ainsi, dans la section de l’orange, les différentes nuances vont de l’abricot le plus pâle aux marrons les plus foncés en passant par l’orange lui-même. On peut appliquer la même constatation à chaque section de la roue. Vous devez toujours avoir en tête le problème des nuances, quand vous décidez des couleurs d’une pièce. Car même si vous n’avez pas l’intention d’utiliser les couleurs d’un seul groupe, il faut que vous variez les nuances, pour éviter que toutes les couleurs ne frappent de la même façon. Une règle de base consiste à conserver l’ordre des nuances que l’on peut trouver dehors, dans la nature. On utilisera donc les tons les plus foncés pour le plancher.

CONTRASTE DES COULEURS

La roue des couleurs peut aussi aider à planifier le choix des thèmes de couleurs, en illustrant les possibilités des contrastes de cou-leurs. Trop d’éléments dans une seule gamme colorée peuvent donner une impression de monotonie et on cherche alors la couleur qui va souligner le tout et lui apporter ainsi de la vie. Sur la roue, les couleurs contrastantes sont disposées les unes en face des autres. Une couleur contrastant avec une autre est aussi appelée sa complémentaire. La complémentaire du rouge est le vert, celle du bleu, l’orange, celle du jaune, le violet. L’idée de contraste apparaît sur le dessin de façon trop crue; dans la réalité, on adoucit souvent le contraste, en jouant sur les nuances. Par exemple, le bleu et l’orange, dans des nuances très claires, comme celles que l’on voit ici, ne semblent pas faire un heureux mariage.

Si,  toutefois, l’orange est assombri pour devenir rouille, et si le bleu est éclairci pour devenir un bleu ciel, on commence à avoir une harmonie agréable. De même, le rouge et le vert ne semblent pas une heureuse combinaison si on ne tient compte que des couleurs crues de la roue; mais si on envisage, par exemple, un vert olive foncé avec une touche d’écarlate, on peut alors imaginer comment agissent les contrastes de couleurs. Si vous ne trouvez pas de contraste agréable avec une couleur directement opposée à la couleur de base, pointez la couleur opposée, puis tournez légèrement sur la roue dans les deux directions, pour voir si les couleurs voisines vous conviendraient mieux. Par exemple, vous cherchez une complémentaire pour du bleu marine, mais vous n’aimez pas la complémentaire directe du bleu : l’orange. En tournant un peu la roue, vous trouvez le jaune : un jaune d’or peut être très réussi avec du bleu marine. Si vous tournez la roue dans l’autre direction, vous trouvez le rouge : pourquoi ne pas utiliser le rose shocking comme accent ? Quand vous vous servez du principe des contrastes en décoration, il est important de ne pas utiliser les couleurs opposées en quantités égales.

En fait, les couleurs contrastantes ne doivent souvent être incorporées au thème de couleurs qu’à
la fin, sous la forme de petits accessoires facilement ajoutés.

Leur rôle est de souligner les couleurs principales si la couleur contras-tante est utilisée en quantités égales, les deux couleurs vont entrer en conflit. Il y a une formule simple, qui est très utile quand on crée un thème de couleurs : choisissez une couleur principale qui vous plaise, et utilisez-la pour une pièce d’ameublement importante, par exemple les rideaux. Puis, choisissez une couleur d’accent parmi les complémentaires de la couleur de base, sur la roue. Réunissez ces deux couleurs, la base et la complémentaire, par n’importe quelle couleur neutre que vous aimez : blanc cassé, crème, gris, beige, ou tabac. Bien sûr, vous pouvez utiliser les trois éléments principaux, la couleur de base, la complémentaire ou la neutre, dans autant de nuances différentes que vous le souhaitez — vous pouvez même choisir comme neutre une des nuances les plus pâles de la couleur principale. Des couleurs différentes créent des ambiances différentes, et il est bon de jeter un nouveau coup d’oeil sur la roue des couleurs. Tirez une ligne au milieu, pour que le rouge, l’orange et le jaune, soient d’un seul côté, laissant de l’autre le vert, le bleu et le violet. On appelle le premier groupe celui des cou-leurs chaudes, le second celui des couleurs froides.

En savoir plus :

Taggé .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *