Une location réussie à Vouvry

Une location réussie à Vouvry
4.5 (90%) 6 votes

Le prix du logement à Genève et dans ses environs

 

Genève, celle que j’aime nommer la ville européenne par excellence, mixe avec allégresse les paysages époustouflants de la région lémanique avec les temples financiers qui servent de lieux de rencontre pour différents businessmen. Contraste saisissant entre le progrès et la nature, juxtaposés dans un même lieu, agencés de manière à trouver le juste milieu. Dotées d’une économie en super santé, par rapport au reste du continent, la Suisse et ses grandes villes sont peu touchées par des phénomènes socio économiques que l’on rencontre dans d’autres métropoles occidentales. Les statistiques démontrent un taux de chômage très en dessous de la moyenne, d’ailleurs des étrangers sont même sollicités pour pallier certains postes vacants. Tout semble aller pour le mieux, jusqu’au moment où l’on doit chercher un logement dans ce chef-lieu suisse à la structure si plaisante.

 

Une hausse entretenue des loyers à Genève

 

En effet, si les chiffres se portent d’un point de vue de la chrématistique, le citoyen lambda suisse ressent les effets sur sa vie de tous les jours. Le coût de la vie est nettement plus élevé par rapport à d’autres villes, ce qui entraîne des conséquences probantes sur le prix du logement helvétique. Le loyer prend une part importante dans les dépenses des ménages, pourtant celui-ci ne cesse d’augmenter. Les propriétaires trouvent des combines à la limite de la légalité pour faciliter cette hausse régulière. Il faut dire que les encouragements de l’État pour la rénovation se font de plus en plus pressants. La rigidité des normes liées à la construction et à la défiscalisation de certains investissements immobiliers y contribuent.

Le confort d’un appartement mis à la location est plus que jamais mis en valeur, qu’il soit visuel ou sonore. En effet, un logement de quatre pièces situé « aux alentours du lac Léman » aura moins de valeur qu’un autre qui a une « vue sur le lac Léman ». Pour un même nombre de pièces, la différence peut aller jusqu’à quelques milliers de CHF par mois.

 

Se loger à Genève, où ? Et à quel prix ?

 

Ce n’est pas l’offre qui manque, c’est qu’elle est trop chère pour la moyenne. Les multinationales qui importent du personnel ne font qu’aggraver la situation. Ils sont prêts à payer un prix fort pour offrir à leur salarié un bon cadre de vie. C’est l’employeur qui se charge du loyer, ce qui arrange d’ailleurs le propriétaire qui n’a pas à se soucier de la solvabilité de son locataire. D’ailleurs, ce dernier ne restera sûrement pas de manière permanente, ce qui permettra d’envisager des rénovations et une augmentation à moyen terme. Cette logique capitaliste demande des retours d’investissements rapides qui se ressentent chez le particulier qui veut se loger à bas prix.

Choisir un petit village tel Avusy ou une agglomération à l’extérieur de la ville reste souvent la meilleure solution pour faire des économies, même s’il faut considérer aussi le temps et le carburant pour les aller-retour. En effet si vous mettez une heure pour aller en ville, cela fait deux heures de voiture par jour. Si vous allez travailler cinq fois par semaine, cela fait quarante heures par mois au volant. Une semaine de travail ! Avec un véhicule très économe, vous pouvez consommer six litres pour chaque trajet. En se basant sur la fréquence de déplacement précédente, il faut compter plus d’un mètre cube de carburant par mois.

 

Faire jouer ses relations ou engager un pro

 

Pour rendre les choses plus difficiles, pour avoir la chance de louer,  il faut se positionner sur une liste d’attente, longue de quelques milliers de noms classés par ordre de priorité. Certaines sont très restrictives, favorisant ceux qui habitent déjà dans la région. À la manière d’un service des ressources humaines, les propriétaires épluchent les CV et le parcours du locataire. Les profils les plus convaincants sont accompagnés d’une lettre de motivation ou autres pièces justificatives de la situation financière du prétendant. Les chasseurs d’appartement ont pignon sur rue, facilitent en général toutes les démarches et optimisent l’acquisition du logement.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *