Comment lutter contre la transpiration Satigny

Comment lutter contre la transpiration Satigny
4.5 (90%) 6 votes

La transpiration, késako?

A la surface du corps de tous les êtres humains, 2 millions de glandes sudoripares rejettent en permanence leur sécrétion. Celles-ci ont la responsabilité de l’évacuation des déchets, de l’hydratation de la peau et du maintien de la température corporelle du corps. C’est lorsque ce liquide se trouve en contact avec des microbes que l’odeur corporelle se constitue. Il s’agit d’une sorte de décomposition de la structure chimique de la sueur par les microbes, qui aboutit à une substance odorante. A partir de là, il est assez simple de cerner l’action des déodorants, ces cosmétiques dits « antitranspirants ». Leur but est de freiner la sudation locale par rétraction des pores et de désinfecter la surface cutanée.

 

Les déodorants, comment les utiliser?

 

En 2017, les dermatologues alertent régulièrement le public sur la dangerosité des antitranspirants. Un cosmétique quel qu’il soit ne doit pas interférer avec une fonction physiologique. La plupart des déodorants bloquent les glandes sudoripares et empêchent l’évacuation de la sueur. Ainsi, hormones et phéromones n’agissent plus comme ils le devraient. En conséquence, la médecine tire la sonnette d’alarme sur certains produits assurant que leur utilisation provoquerait des cancers hormono-dépendants. Un déodorant doit être utilisé avec parcimonie car les sels d’aluminium ont des effets nocifs sur la santé.

Le déo à bille est préférable pour un usage quotidien. Les déodorants bio sont parfaits à condition qu’ils ne contiennent pas de triclosan ou de parabènes.

 

Les 4 produits naturels agissants et anti-transpirants

 

  1. Se frotter les aisselles avec une rondelle de concombre, agissant grâce à son effet astringent.
  2. Bain de pieds dans un thé noir concentré, le tanin contenu dans le thé limite la sudation surabondante.
  3. Saupoudrez les aisselles de bicarbonate ou de talc.
  4. L’huile essentielle de pélargonium géranium est préconisée dans les cas de transpiration excessive, de plus cette huile est antiseptique. Mélanger 3 gouttes d’huile essentielle dans un peu d’huile d’amande douce.

Dans certains cas de transpiration démesurée, une opération chirurgicale peut régler le problème. C’est une ablation d’une partie des glandes sudoripares au niveau des aisselles.

Les médecins esthétiques genevois injectent aussi du Botox pour lutter contre l’hyperhidrose. Ce traitement a fait ses preuves, de plus il n’occasionne aucune douleur et on oublie la transpiration pour un an.

 

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *