La médecine esthétique et les injections de plasma

La médecine esthétique et les injections de plasma
5 (100%) 4 votes

Que sont les plaquettes riches en plasma?

Les médecins esthétiques s’inspirent aussi de la mésothérapie afin d’offrir à leur patient un rajeunissement visible et durable de la peau et du visage. Les injections sur le visage sont plébiscitées par rapport à la chirurgie, lourde de conséquences et toujours douloureuse. En effet, une chirurgie esthétique nécessite une période de convalescence inévitable et un arrêt des activités. A contrario, la PRP est presque indolore. Elle se réalise en deux injections séparées sans hospitalisation.

 

La régénération cellulaire et son fonctionnement

 

La nomenclature des molécules que les chirurgiens injectent dans la peau inquiète parfois le néophyte complet en la matière. Les avancées en médecine esthétique permettent de donner des résultats tout à fait contrôlés et bien dosés pour donner un effet le plus naturel possible. Quand on entend toxine (botulique) ou encore acide (hyaluronique), le subconscient du patient renvoie quelquefois une connotation angoissante. Une nouvelle substance est de plus en plus en vogue aux USA, plébiscitée par de grands noms du show-business tels que Kim Kardashian : le plasma riche en plaquettes que la médecine a abrégé en PRP.

Concrètement, quels sont les avantages de cette substance et les possibilités offertes par ce nouveau produit qui arrive maintenant dans la Confédération helvétique ? C’est ce que nous allons voir à travers les prochains paragraphes.

Quelle est l’origine de l’utilisation de la molécule?

 

Certains magazines spécialisés dans le domaine, tel que le « Body language magazine » sorti en février 2015, affirment qu’un médecin allemand se lance dans la première injection du PRP, en 1968. Mais la publication d’un rapport dans les normes doit attendre l’année 1987, lorsque l’on utilise la substance pour traiter un cas de chirurgie cardiaque.

  • Depuis les injections sont utilisées par de nombreux médecins dans le domaine sportif. La PRP s’emploie pour ses propriétés régénératrices qui permettent d’accélérer de manière spectaculaire les athlètes touchés par des lésions tendineuses.
  • Les rhumatologues traitent l’arthrose avec des injections localisées qui permettent un renouvellement du cartilage.

Ces différentes caractéristiques ne tardent pas à séduire les médecins esthétiques qui veulent améliorer la qualité de la peau sans pour autant avoir recours à des substances synthétiques. Car à la différence d’autres types d’injections, le praticien utilise un produit autologue, c’est-à-dire qui est prélevé sur le patient lui-même.
Cette technique élimine tous les risques liés au rejet ou aux réactions allergiques. L’absence de conservateur dans le produit assure une origine 100% naturelle.

 

La PRP, Comment ça marche?

 

L’action des facteurs environnementaux ou liés au comportement, tel que l’exposition au soleil ou le tabac, rendent la production du collagène et de l’élastine moins importante au fil des années. Cela rend la peau moins élastique, fripée et ridée. Les injections de PRP ont pour but de stimuler la multiplication des cellules, ainsi la quantité produite par l’organisme augmente, ce qui donne un rajeunissement palpable de la peau.

Le chirurgien commence donc par effectuer un prélèvement de sang sur le bras du patient, comme pour réaliser des analyses normales, juste assez pour obtenir deux flacons de 8 millilitres. Ceux-ci sont ensuite placés dans une centrifugeuse. Cette dernière a pour rôle d’isoler les globules blancs et rouges du plasma qui, contient près d’une trentaine de protéines et des sels minéraux aux facteurs de croissance très importants pour la régénération cellulaire. Les plaquettes de plasma sont connues pour aider à la cicatrisation, pour retrouver la même qualité de peau qui était présente avant la blessure.
Pendant le cours instant ou le sang est passé dans la centrifugeuse, le docteur prépare la zone à traiter avec un antiseptique et éventuellement une crème anesthésiante. Le plasma, de couleur claire est alors prélevé et injecté sur les zones qui ont besoin de rajeunir : les joues, le contour des yeux et de la bouche, ainsi que le décolleté et le cou.

 

Les contre-indications pour les injections de Plasma

 

  1. En cas de maladie auto-immune.
  2. Lésions cutanées.
  3. Traitements à base d’antiagrégant.
  4. Prise d’antibiotiques.
  5. Prise de médicaments anti-dépresseurs.
  6. Grossesse.

En savoir plus : http://www.family-doctor-geneva.ch/prp-geneve/

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *