Neutraliser la cellulite Perroy

Neutraliser la cellulite Perroy
4.5 (90%) 2 votes

Cellulite et graisse, est-ce impossible de s’en débarrasser ?

déstocker les graisses avec la mésothérapie en Suisse

En Suisse, l’hiver arrive à grands pas, emmitouflées dans les vêtements amples et chauds, les femmes cachent leur corps, et leurs kilos en trop. La silhouette passe au second plan puisque le code vestimentaire du froid dissimule la cellulite. Cependant, les mois hivernaux sont suffisants pour accumuler quelques kilos sur des zones adipeuses très classiques si bien connues des femmes : le ventre et les cuisses.

Quand les beaux jours s’annoncent, le miroir est impitoyable, précisant le moindre défaut et dévoilant la moindre courbe. Il rappelle toutes nos fautes nutritionnelles et les excuses pour ne pas faire de sport.

 

Un processus naturel

 

Et pourtant, nous savons comment il faut s’y prendre pour contrôler l’indice de masse corporelle. En conséquence,  la femme doit en moyenne avoir un pourcentage graisseux de vingt à vingt-cinq pour cent par rapport à son poids total pour rester dans la norme. Le poids d’une femme fluctue déjà de manière naturelle, notamment à cause des hormones, mais aussi avec le mode de vie actuel et la sédentarisation. Dans les temps préhistoriques, les périodes fastes s’alternaient avec des disettes qui mettaient à l’épreuve l’organisme. Ce dernier s’est adapté pour pouvoir stocker de l’énergie quand il y avait du surplus. Seulement, les moments d’insuffisances sont devenus de plus en plus rares chez les sociétés occidentales développées. Le corps n’est plus sollicité physiquement pour les tâches les plus rudes, comme aller prendre de l’eau ou travailler la terre, ce qui fait que les calories ne sont pas dépensées. Une véritable épargne d’énergie matérialisée sous forme d’accumulation de lipides un peu partout dans l’organisme, de manière sous-cutanée ou viscérale. Si ce n’est que les chiffres sur la balance qui augmentent, ce serait anodin. Ce sont les effets sur la santé qui sont les plus graves avec le surplus pondéral. Bizarrement, c’est souvent l’esthétique en dégradation qui donne l’impulsion d’une volonté de changement. Des signes comme la cellulite et la peau d’orange alertent la gent féminine et la poussent à exercer des efforts, ne serait-ce que pour avoir une bonne présentation en maillot pour les journées ensoleillées.

 

Combattre la graisse de la bonne manière

 

D’après la plupart des spécialistes de l’obésité, il faut agir sur deux fronts pour se débarrasser de la graisse en surcroît.

  1. Tout d’abord en provoquant une lipolyse naturelle grâce à l’alimentation, et en attaquant les graisses corporelles par la brûlure d’énergie. En termes simplifiés, cela donne le régime et l’activité physique.
  2. Les régimes et les activités sportives: Opter pour une privation drastique et entamer un programme de musculation digne d’un olympien ne pourra que causer des dommages collatéraux.Le manque de nutriment accouplé au stress physique brutal peut faire craquer l’organisme rapidement, ce qui se traduit par des blessures ou la diminution du système immunitaire de manière fulgurante. Il faut procéder par étapes, car les petites victoires enhardissent l’individu et le motivent à continuer. Il est vrai que des solutions plus radicales sont à notre disposition quand on habite une métropole comme Genève, en exemple la mésothérapie anti-cellulite. Le médecin injecte sous la peau des vitamines ou du tiratricol qui auront l’objectif de stimuler la circulation lymphatique et de détruire les graisses.
  3. Thé vert et citron pour détoxifier et lutter contre la cellulite. Verser une cuillère à café de thé vert dans une tasse d’eau frémissante. Laisser infuser 10 minutes. Ajouter le jus d’un demi-citron biologique. Boire 3 tasses par jour réparties dans la journée.

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *